Un officier d’échange de la Marine ivoirienne gagne une nouvelle famille dans la MRC

L’Enseigne de vaisseau de 1re classe Lassina Traoré (à gauche), membre de la Marine ivoirienne, a reçu un encadré d’une photo du NCSM Summerside du commandant du navire, le capitaine de corvette Emily Lambert, en gage de souvenir de son passage à bord du navire comme officier d’échange.

Étiquettes : |

Par le lieutenant de vaisseau Linda Coleman

Traverser l’océan Atlantique en bateau n’a rien d’inhabituel pour la Marine royale canadienne (MRC). Or, pour beaucoup de pays d’Afrique, c’est un événement rare. C’est pourquoi lorsque l’enseigne de vaisseau de 1re classe Lassina Traoré, un membre de la Marine ivoirienne, a passé cinq semaines à naviguer à bord du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Summerside en direction de l’Afrique occidentale, c’était tout un exploit.

« Je suis sans doute le membre de la marine de mon pays qui a parcouru le plus de milles marins », a déclaré l’Ens 1 Traoré à la fin de son affectation à bord du Summerside. « C’était une chance inouïe pour moi de naviguer à bord d’un navire de guerre canadien et surtout, de traverser l’océan Atlantique. »

Dans le cadre de l’opération PROJECTION en Afrique occidentale, la MRC a offert deux places à des officiers d’échange africains, une place à bord du NCSM Kingston et l’autre à bord du NCSM Summerside. L’un de ces officiers était l’Ens 1 Traoré et l’autre officier était un officier d’échange de la Marine ghanéenne. L’Ens 1 Traoré a été choisi parmi tous les officiers subalternes de la Marine de la Côte d’Ivoire pour participer à l’échange.

Son aventure a commencé à Halifax à la mi-janvier, une semaine avant le départ prévu du navire pour participer à l’Op PROJECTION. C’est là qu’il a rencontré les équipes de commandement et les équipages des deux navires, ainsi que le commodore Craig Skjerpen, le commandant de la Flotte canadienne de l’Atlantique, qui lui a souhaité la bienvenue dans la flotte. Les officiers subalternes lui ont également fait découvrir la ville pour lui permettre de goûter à l’hospitalité typique des Maritimes.

Pendant le déploiement, l’Ens 1 Traoré a assuré les quarts et participé aux manœuvres du navire. « Il a pris part à de nombreuses activités à bord, notamment au tir d’armes légères, souligne le lieutenant de vaisseau Guillaume Desjardins. Lorsque nous avons approché sa terre natale, il nous a donné de précieux conseils sur la navigation et les habitudes de vie dans la région. Nous avons également eu des conversations très intéressantes avec lui au sujet de son pays, des enjeux politiques de ce dernier et du Canada. »

« Ce fut une occasion précieuse pour moi d’acquérir des expériences nouvelles avec vous dans les eaux bleues et lors des opérations côtières, a souligné l’Ens 1 Traoré. J’ai suivi avec beaucoup d’intérêt les procédures opérationnelles de la MRC en matière de navigation, de matelotage, de veille et de leadership avec les navires de la classe Kingston. Ces expériences seront très constructives pour moi dans l’exercice de mes fonctions. »

Chez lui, l’Ens 1 Traoré est commandant en second du navire de défense côtière Emergence, le premier des trois navires de défense côtière acquis par la Marine ivoirienne en 2014.

« Je saurai faire de meilleures propositions à mes supérieurs sur l’architecture de votre navire, l’organisation des services, ainsi que l’harmonie entre les membres d’équipage que je n’ai cessé d’apprécier », a-t-il ajouté.

L’Ens 1 Traoré est rentré dans son pays natal lorsque le Kingston et le Summerside ont accosté à Abidjan, le 4 mars. Même s’il était très heureux de retrouver sa femme et ses enfants, l’Ens 1 Traoré a terminé son échange en beauté.

« Je souhaite que ces échanges puissent continuer pour permettre aux jeunes officiers comme moi d’acquérir du nouveau savoir-faire et d’avoir l’expérience d’une longue période de navigation et de présence en mer », a-t-il affirmé.

« L’Ens 1 Traoré nous manquera certainement, mais nous espérons qu’il sait qu’il a maintenant une nouvelle famille au Canada : sa famille du Summerside », a déclaré le capitaine de corvette Emily Lambert, commandant du NCSM Summerside.

Les NCSM Kingston et Summerside participent à l’Op PROJECTION en Afrique occidentale jusqu’à la mi-avril 2018. Les équipages tissent des liens avec les collectivités locales et contribuent à la stabilité et à la sécurité dans la region.

Date de modification :