La Musique du Royal 22e Régiment joue une note positive : nomination d’une première femme à la baguette

Portrait of Warrant Officer Mélanie Crépeau as band conductor, wearing the Canadian Armed Forces ceremonial dress.
Adjudant Mélanie Crépeau, percussioniste et directrice musicale. Photo : Sergent Kevin Fleming

Étiquettes : |

Par Caporal Myriam Beaulieu

L’automne dernier, l’adjudant Mélanie Crépeau est devenue la première femme à diriger la Musique du Royal 22e Régiment depuis sa fondation en 1922, écrivant ainsi une page d’histoire pour la Musique.

En guise de grande première, l’adjudant Mélanie Crépeau a dirigé la pièce Danza Sinfonica, du compositeur américain James Barnes, lors d’une tournée de concerts au Saguenay‑Lac St‑Jean en octobre dernier. Puis, plus récemment, elle a également dirigé la Musique lors d’un défilé organisé à l’occasion de la cérémonie de fin de cours à Valcartier, le 21 novembre.

Originaire de Drummondville, au Québec, l’adjudant Crépeau entreprend sa formation musicale aux percussions à l’école secondaire Jean-Raimbault. Passionnée de musique, elle poursuit ses études au Cégep de Drummondville, à l’Université McGill, puis à l’Université Laval. Elle s’enrôle dans la Réserve en 1996 pour être mutée deux ans plus tard dans la Force régulière, au sein de la Musique du Royal 22e Régiment.

De 2008 à 2011, sa promotion au grade d’adjudant lui permet d’être affectée à la Musique centrale des Forces armées canadiennes, à Ottawa. En 2017, elle entreprend une instruction élémentaire en direction musicale à l’École de musique de Borden, en Ontario. Cette instruction essentielle, qui consiste en quatre mois de cours, s’avère importante pour la progression de sa carrière. L’adjudant Crépeau y voit tout de suite l’occasion de jouer un nouveau rôle de soutien au sein de l’ensemble.

Déjà engagée et dévouée à son travail (d’abord comme percussionniste, mais aussi dans l’exécution de ses tâches secondaires et sa participation au club social), ses nouvelles compétences lui permettent maintenant d’accepter plus de responsabilités. Les chefs d’orchestre dirigent un ensemble et présentent leur approche générale relativement à l’orchestre et à son répertoire.

Malgré les appréhensions du début et l’incertitude de se lancer dans l’apprentissage de compétences nouvelles, l’adjudant Crépeau est reconnaissante d’avoir acquis une solide expérience au cours de son instruction à Borden. « Le cours est bien constitué, dit-elle. On accorde beaucoup de temps aux répétitions devant un vrai orchestre, en formation de concert ou de défilé, et sous les conseils des instructeurs. Cela nous permet de développer une certaine aisance plus rapidement. »

L’adjudant Crépeau est non seulement fière d’être la première femme à avoir dirigé la Musique du Royal 22e Régiment, mais elle est surtout reconnaissante d’avoir pu se dépasser et sortir de sa zone de confort. Elle se considère privilégiée de diriger un ensemble aussi stimulant que la Musique du Royal 22e Régiment.

Nous lui souhaitons la meilleure continuité et espérons voir se concrétiser de nombreuses autres brillantes possibilités pour les femmes des Forces armées canadiennes.

Date de modification :