Le chef cuisinier du NCSM Whitehorse impressionne encore plus dans le cadre de l’Opération CARIBBE

Un cuisinier sert un repas aux membres de l’équipage à bord d’un navire
Le chef cuisinier du NCSM Whitehorse sert des pérogies et des saucisses aux membres de l’équipage au large des côtes de la Californie le 19 février 2018. Photo : Ltv Paul Pendergast, officier des Affaires publiques du Commandement des opérations interarmées du Canada

Étiquettes : |

Rédigé par le lieutenant de vaisseau Paul Pendergast, officier des Affaires publiques pour l’Opération CARIBBE.

Comme le dit le vieux dicton, c’est la soupe qui fait le soldat. Ce dicton s’applique aussi à la marine. La routine quotidienne en mer pour l’équipage des Navires canadiens de Sa Majesté Edmonton et Whitehorse tourne autour des cuisines et des repas.

Les deux navires sont déployés dans le cadre de l’Opération CARIBBE, la contribution canadienne à une opération internationale de lutte contre le trafic illicite de drogues, d’armes, d’argent et de personnes.

Le chef cuisinier du NCSM Whitehorse, qui ne peut être nommé pour des raisons de sécurité opérationnelle, sait très bien qu’il joue un rôle crucial au maintien du moral de l’équipage composé de 48 personnes.

« Lorsque les membres de l’équipage arrivent à la chaîne de cuisson à la vapeur pour leur repas et que leur visage s’illumine à la vue de la nourriture, je sais qu’ils seront de bonne humeur pour exécuter leurs tâches de la journée, » déclare le chef cuisinier.

Pour obtenir une réaction positive, il faut tout d’abord avoir des ingrédients de bonne qualité, examiner les aliments à leur arrivée et bien les entreposer dans les réfrigérateurs du navire pour assurer le contrôle adéquat de l’inventaire. « J’ai conçu le menu précisément en fonction de la taille de notre équipage, pour faire en sorte qu’il y ait une variété de produits nutritifs et intéressants et éviter que les membres se désintéressent des repas offerts, » explique le chef cuisinier.

L’équipe responsable de la cuisine du NCSM Whitehorse aime impressionner. Elle offre des pâtisseries fraîches tous les jours, y compris du pain, des scones et des desserts comme du pain au banana ou du gâteau au fromage. Les smoothies préparées tous les jours avec des fruits frais sont une des options préférées de l’équipage. « Ce sont les petites choses qui font toute la différence, » explique le chef cuisinier. « Comme utiliser des vrais tranches de bacon cuites dans les salades césar plutôt que les miettes en sac. »

Les mauvaises conditions météorologiques rendent notre travail plus difficile. Tout aliment qui est laissé sur le comptoir peut se retrouver sur le pont. Il faut donc s’assurer que rien n’est déversé ou échappé. « Durant le mauvais temps la semaine dernière, j’ai dû diviser ma recette de soupe en deux pour éviter d’en renverser à chaque roulis du navire, » indique le chef cuisinier.

La cuisine du NCSM Whitehorse sert plus de 150 repas par jour, y compris les repas supplémentaires pour les veilleurs de nuit. Pour la durée du déploiement dans le cadre de l’Opération CARIBBE, cela signifie plus de dix milles repas. Tous ces repas sont cuisinés dans une cuisine mesurant 12 pieds par 14 pieds, soit environ la même taille que la cuisine d’une famille canadienne.

Après 21 ans à titre de cuisinier de la Marine, le chef cuisinier du NCSM Whitehorse a beaucoup d’expérience et de connaissances sur lesquelles se baser. Il a également l’aide de deux cuisiniers subalternes qui ont chacun cinq ans de service. « J’ai de la chance d’avoir à mes côtés deux cuisiniers subalternes très compétents, » déclare le chef cuisinier. « Ils savent ce qu’il faut faire et le font sans que j’ai besoin de leur dire. »

Le sentiment est réciproque dans la cuisine du NCSM Whitehorse. « C’est le meilleur chef cuisinier pour lequel j’ai travaillé, » indique un des cuisiniers subalterne. « Il ne nous demande jamais de faire quelque chose qu’il ne ferait pas lui-même et il nous appuie entièrement. » Qu’est-ce qu’un chef peut demander de plus?

Bien que le déploiement dans le cadre de l’Opération CARIBBE ne fasse que commencer, l’équipe de la cuisine du NCSM Whitehorse fait sa part pour assurer la réussite de la mission.

Date de modification :