De hauts dirigeants mettent le cap sur le Nord pour visiter les militaires basés à Alert

Une photo de groupe des civils et militaires, devant des panneaux de signalisation d’Alert.
De hauts dirigeants de la Défense ont récemment visité des membres de l’Équipe de la Défense basés à la SFC Alert.

Étiquettes : |

L’emplacement éloigné de la Station des Forces canadiennes (SFC) Alert n’a pas dissuadé les hauts dirigeants de la Défense de visiter la station militaire isolée et les membres de l’Équipe de la Défense en affectation dans le Haut-Arctique canadien.

Le sous-ministre John Forster, la sous-ministre déléguée principale Jody Thomas, le dirigeant principal des finances, Claude Rochette, et le commandant adjoint de l’ARC, le Mgén Blaise Frawley, sont récemment montés à bord d’un avion CC‑130J, à Ottawa, pour se rendre à la SFC Alert dans le cadre d’une visite de deux jours des membres de l’Équipe de la Défense basés là-bas.

Dès leur arrivée, les visiteurs se sont mis à table en compagnie du commandant de la SFC Alert, le major Kevin Rubner, et l’adjudant de la station, l’adjudant-maître Kevin Wezenbeek, au Igloo Gardens, « la salle à manger située la plus au nord dans le monde ». À la suite du repas, le groupe a effectué une visite du mess de la SFC Alert, l’Arctic Club, où il a tenu une période de questions et de réponses et une séance d’accueil au cours de laquelle les hauts dirigeants ont témoigné de leur reconnaissance envers les membres du personnel de la station pour leur travail acharné et leur dévouement à l’égard de la protection de la souveraineté du Canada dans l’Arctique.

Après avoir assisté le lendemain matin à la séance d’information de la SFC Alert, le sous‑ministre et la sous-ministre déléguée principale ont visité les installations de la station, entre autres, l’aérodrome, c’est-à-dire le lien essentiel de la station avec le reste du monde, le panneau de signalisation d’Alert, maintes fois photographié, le bâtiment qui abrite le quartier général et les services administratifs et du personnel, de même que l’usine de traitement de l’eau et la centrale électrique de la station.

La SFC Alert est le lieu habité en permanence le plus au nord dans le monde et elle entretient les installations de renseignement sur les transmissions à l’appui des opérations militaires du Canada. Le séjour de deux jours des hauts dirigeants dans ce lieu éloigné où, pendant six mois, le soleil ne se couche pas et, pendant les six autres mois, ne se lève pas du tout n’a fait que renforcer leur reconnaissance du travail acharné et des contributions importantes des hommes et des femmes de l’Équipe de la Défense.

Date de modification :