Des membres du génie de combat prennent part à des exercices de démolition au moyen d’explosifs en Pologne

Trois militaires installent des charges explosives sur un poteau.
Des membres du groupe-compagnie Charlie du 1er Régiment du génie de combat (1 RGC) installent des charges explosives pour se pratiquer à détruire des poteaux dans le cadre de l’opération REASSURANCE (FOT) dans la zone d’entraînement de Glebokie, en Pologne, le 26 juillet 2017. (Photo prise par le Sgt D.G. Janes, direction des affaires publiques de l’Armée de terre)

Étiquettes :

Rédigé par le major Nicole Meszaros, affaires publiques de la Force opérationnelle terrestre en Pologne

Grâce à ses larges champs de tir isolés, la région d’entraînement de Drawsko-Pomorski, en Pologne, permet aux membres du génie de combat de la Force opérationnelle terrestre de l’opération REASSURANCE de mettre en pratique leurs compétences de démolition au moyen de charges explosives.

Le sergent Mike Psota, membre du génie de combat qui sert dans les Forces armées canadiennes (FAC) depuis plus de 11 ans, a supervisé une série d’activités d’instruction qui ont pris fin le 26 juillet 2017 avec la démolition d’un pont. « Nous avons commencé par revoir les principes de base de la démolition militaire et nous avons effectué des exercices en donnant des directives aux sapeurs qui faisaient le travail », a-t-il expliqué.

Dans le cadre de l’instruction, les membres du génie de combat ont utilisé des munitions et des explosifs sous une stricte supervision.

« Les membres de notre personnel sont bien entraînés pour ce qui est d’utiliser des explosifs et le fait de pouvoir mettre au point leurs compétences en démolition leur a aussi donné la chance d’améliorer leurs capacités en matière d’élimination des munitions », a expliqué le sergent Psota.

Les membres du génie de combat ont utilisé des explosifs pour les tâches de contre-mobilité. Ces tâches comprenaient la création d’obstacles, comme des arbres au sol, pour ralentir l’avancée des forces ennemies simulées. Ils ont créé des cratères au moyen d’explosifs, pour simuler la destruction d’une section de la route.

« Notre objectif était de veiller à ce que nos militaires soient en mesure d’accomplir ces tâches avec de plus en plus de confiance », a affirmé le sergent Psota.

La troisième phase de l’entraînement était la plus complexe et demandait aux membres du génie de combat de démolir un pont fait de dalles de béton, de longs poteaux en métal et en barres d’armature, de même que d’anciens ponceaux.

« Nous avons construit le pont ainsi que les charges pour le démolir, ce qui a accru notre compréhension des défis liés à cette tâche », a expliqué le Sgt Psota. « Nous avons pu retenir des leçons sur le placement des charges et nous avons observé l’effet de ces charges sur notre cible. »

La démolition du pont a été accomplie au moyen d’une simple ligne principale et a été l’occasion pour les membres du génie de combat de mettre au point leurs compétences en résolution de problèmes.

L’opération REASSURANCE représente le soutien des FAC aux mesures d’assurance et de dissuasion de l’OTAN. Dans le cadre de cette opération, les FAC prennent part à de l’instruction, à des exercices, à des démonstrations et à des tâches assignées par l’OTAN.

Galerie d'images

  • Trois militaires placent une charge explosive contre un poteau et se servent de ruban vert pour la maintenir en place.
  • Trois militaires préparent des charges explosives avant de les mettre en place.
  • Trois militaires installent des charges explosives sur un poteau.
  • Trois militaires installent une charge explosive sur un poteau.
Date de modification :