Les championnats de combat renforcent les habiletés de combat corps à corps

Le Championnat militaire de grappling qui avait lieu à Petawawa en juin est la création du lieutenant-colonel Steve Burgess. Un expert des arts martiaux et du combat corps à corps, il a commencé l’évènement en 2013 pour augmenter la visibilité des techniques de combat corps à corps dans les Forces armées canadiennes. Photo : Joseph J. Kim.

Étiquettes : | |

Par Steven Fouchard, affaires publiques de l’Armée

Petawawa (Ontario) — Le principal organisateur d’une compétition de combat annuelle des Forces armées canadiennes (FAC) dit qu’il espère aider à amener ce qu’on appelle les techniques de combat au premier plan du développement des compétences militaires essentielles au Canada.

« Entraîner un soldat, » explique le lieutenant-colonel Steve Burgess, « c’est comme bâtir une maison. C’est mieux de commencer par la fondation et de construire à partir de ça.

« Le combat corps à corps est l’essence de l’entraînement des guerriers, » ajoute-t-il. « Je dirais que lorsque vous commencez à entraîner des soldats en les exposant à l’application d’armes à projectiles comme les armes à feu, avant de développer leurs compétences de combat corps à corps, c’est commencer par le toit puis construire en descendant. »

C’est ainsi, ajoute-t-il, que les cultures de grands guerriers comme les samouraïs du Japon ont procédé.

« Ils croyaient que pour maîtriser une arme, vous deviez vous maîtriser d’abord. Vous êtes l’arme ultime dans un combat. Donc, ce n’est pas ce que vous tenez dans votre main, mais votre capacité à l’utiliser dans un combat et à adopter l’état d’esprit pour gérer vos peurs. »

Le Lcol Burgess est un instructeur principal de techniques de combat militaires au sein des FAC. Il possède des ceintures noires en karaté, en judo et en jiu-jitsu brésilien et, depuis qu’il s’est joint aux FAC en 2001, a passé la plupart de son temps à enseigner le combat corps à corps à des forces d’opérations conventionnelles et spéciales. La plupart des experts considèrent les techniques de combat comme celles utilisées pour engager le combat avec un adversaire à une distance de 25 mètres ou moins, soit corps à corps ou armes légères.

Début du championnat militaire de grappling

En cherchant une façon d’améliorer la visibilité du combat corps à corps dans les FAC, le Lcol Burgess a organisé le premier championnat militaire de grappling (CMG) à la Base des Forces canadiennes Petawawa (connue comme la garnison Petawawa) en 2013. L’inscription au CMG 2018 commencera à l’automne 2017.

Vous trouverez de plus amples renseignements en suivant le lien du CMG dans les liens connexes.

« J’essayais de trouver un moyen de lui donner plus d’importance aux yeux des FAC, » dit-il. « J’ai donc trouvé que le moyen le plus facile de procéder serait de créer un évènement ou un forum où les soldats, marins, aviateurs et opérateurs spéciaux peuvent se rassembler pour pratiquer de façon compétitive, mais sécuritaire. »

L’évènement a pris de l’ampleur à chaque année et le Lcol Burgess estime que la participation à l’édition 2017, qui avait lieu en juin, était huit fois plus grosse qu’à la première édition.

« Champion absolu » 2017

Les compétiteurs de 2017 provenaient de 35 unités individuelles de l’ensemble du Canada, et les réservistes affrontaient les membres de la Force régulière. Les membres du 1er Bataillon, Royal Canadian Regiment (1 RCR) ont remporté le Championnat en équipe 2017. Le caporal-chef Darren McGuire du 3e Bataillon, The Royal Canadian Regiment (3 RCR) a obtenu le titre de champion absolu.

En appui au programme Sans limites

L’évènement a également permis d’amasser près de 3000 $ pour Sans limites, un programme des FAC qui appuie les besoins en santé des membres en service actif et des anciens combattants grâce à l’activité physique et au sport.

Le Lcol Burgess dit que la popularité du CMG au niveau de la base semble avoir des répercussions aux échelons supérieurs des FAC.

« Même avec le rythme des opérations et la cadence opérationnelle élevée des FAC, en moyenne, nous aurons toujours environ 130 concurrents pour chaque évènement, » ajoute-il.

« Je pense que la chaîne de commandement le remarque certainement. Il y a beaucoup plus de commandants d’unité qui font participer leurs unités aux techniques de combat. L’an passé, nous avions des tournois qui avaient lieu à Edmonton au niveau de la brigade, » explique le Lcol Burgess.

Il continue, « Il y a également des unités à Valcartier (Québec) qui ont organisé des tournois au niveau de l’unité. Et cet été, il y aura également des tournois au niveau du bataillon. Et ils étaient tous générés et appuyés par la chaîne de commandement des unités. »

Les arts martiaux à la base des techniques de combat

Le Lcol Burgess a lui-même découvert les arts martiaux à un jeune âge et dit que ces habiletés, comme aspect du combat en général, peuvent offrir beaucoup plus que juste des aptitudes au combat.

« Non seulement ça m’a donné les aptitudes physiques pour pouvoir me protéger, mais ça m’a donné une très grande confiance en moi, » ajoute-il.

« Beaucoup de monde pense qu’il ne s’agit que de techniques, Toutes les autres choses qu’on peut en tirer ne sont pas autant quantifiables. Actuellement aux É.-U., ils utilisent les techniques de combat avec des méthodes plus traditionnelles de traitement pour le trouble de stress post-traumatique. Ça vous donne un sentiment de contrôle à nouveau. Vous apprenez à gérer des situations de pression, des environnements à risques élevé. Ça vous apprend à rester calme et à savoir que vous avez toujours une chance de vous en sortir. »

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne.
Pour plus d’articles, visitez le site Web de l’Armée canadienne.

Liens connexes

Military Combatives Grappling Championships (English only)
Exercice RELENTLESS WARRIOR 2017, jour 2 – Vidéo
L’Exercice RELENTLESS WARRIOR met l’accent sur le combat corps à corps
Base de soutien de la 4e Division du Canada Petawawa
4e Division du Canada, l’armée en Ontario
1er Bataillon, The Royal Canadian Regiment
3e Bataillon, The Royal Canadian Regiment

Galerie d'images

  • Le Championnat militaire de grappling qui avait lieu à Petawawa en juin est la création du lieutenant-colonel Steve Burgess.
  • Le Championnat militaire de grappling qui avait lieu à Petawawa en juin est la création du lieutenant-colonel Steve Burgess.
  • Le Championnat militaire de grappling qui avait lieu à Petawawa en juin est la création du lieutenant-colonel Steve Burgess.

Article / Le 31 juillet 2017 / Numéro de projet : 17-0203

Date de modification :